Espace sécurisé
   

Sport et éducation

Visuel d'une plage
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte


Répertoire

Contacts

Secrétaire général à l'UFOLEP nationale
DTNA en charge du Pôle "Sport Education"
Membre du comité directeur national
Vice-présidente en charge du pôle Sport Education à l'UFOLEP nationale

> Voir tous les contacts

ufoweb

Sport en famille

Une problématique prise en compte par l'Ufolep

1FAMILLE-FOOTING-576x384.jpg

L’Union Française des Œuvres Laïques d’Education Physique poursuit, au sein de la Ligue de l’Enseignement, la mise en œuvre de son Plan National de Développement.

Il met en évidence un certain nombre de priorités, évolutives d’une saison à l’autre dans leur opérationnalisation et déclinées à chaque échelon de la fédération : national, régional, départemental, local. « Une autre idée du Sport », c’est bien là l’expression de pratiques sportives se démarquant fortement des modèles traditionnels à forte coloration « haut niveau » et « spectacle ». Le sport, oui mais pas en tant que finalité ! Le Sport comme moyen d’épanouissement du citoyen dans sa globalité !

Deux des objectifs généraux de l’axe « culture sportive » concernent l’un l’adaptation et la diversification des pratiques sportives et l’autre leur accessibilité pour tous les publics. Dans ce cadre, la famille constitue, bien sûr, une cible privilégiée. Aux pratiques traditionnelles, souvent basées sur la mono-activité, en un même lieu et dans un même temps, succèdent des formes nouvelles caractérisées par une plus grande variété d’activités, souvent combinées, une plus grande diversité de moments, de lieux, et de structures de pratique. Multi-activité, pratiques à la carte, sans calendrier établi, dans des équipements sportifs différents, seul, en couple, en famille, avec des amis, dans ou hors cadre associatif, sont autant de types de pratique en plein essor car correspondant parfaitement aux besoins de l’individu dans son cadre de vie actuel.

La famille est donc, pour l’UFOLEP, un des publics à privilégier. Ainsi, les études sociologiques menées notamment par les laboratoires de l'INSEP démontrent de nouvelles grandes tendances quant à la pratique sportive des Français. Même si certains pratiquants souhaitent, à certains moments de leur vie, pratiquer seuls ou avec des amis, la pratique familiale connaît un développement manifeste. Il s'agit donc de proposer, proches des lieux de vie et à des moments où la famille se trouve libérée des contraintes (hors temps scolaire et temps de travail) des pratiques sportives adaptées. En plus de cette pratique familiale, l'UFOLEP ne peut (aussi) rester indifférente à la dimension de l'engagement des membres de cette famille dans le projet associatif.


A travers l’approche de ce public particulier, différents objectifs fédéraux peuvent animer les projets qui souhaitent toucher la cellule familiale :

  • réunir les trois générations d'une famille en utilisant le sport comme lien social, que ce soit à partir de spectacles sportifs ou de pratiques ;
  • valoriser la pratique sportive en famille, dans sa dimension conviviale et de loisir ;
  • utiliser le sport comme pratique favorisant le bien être en général, la santé, le maintien des capacités physiques, la lutte contre l'obésité ;
  • mobiliser les familles dans une démarche volontariste d'investissement et d'engagement, en particulier dans les associations.


L’UFOLEP, forte de la concordance entre les besoins des citoyens en matière de pratique sportive et ses propres objectifs, propose à la cellule familiale, à travers ses associations locales, et donc près des lieux de vie, aux moments privilégiés que sont le « hors temps scolaire » et le « hors temps de travail », des pratiques sportives diversifiées et adaptées. Chaque membre de la famille, quel que soit son âge ou son sexe est pris en compte individuellement : homme, femme, jeune, 3ème âge…et se voit proposer des pratiques correspondant à ses besoins, la famille étant également considérée collectivement pour certaines pratiques.

Au niveau national, les Commissions Nationales Sportives, en charge du développement des différentes activités (environ une centaine), proposent dans leur plan annuel de plus en plus de projets d’actions entrant dans ce cadre : raid nature, roller, badminton, escrime, randonnée pédestre, APE, athlétisme, activités cyclistes, activités de neige, course d’orientation, tir à l’arc, sports mécaniques, golf éducatif … et multiactivité.

Trois concepts différents émergent de ces projets : soit une pratique proposée simultanément à tous les membres de la famille (« équipe » familiale), soit des pratiques différenciées pour chaque membre de la famille se déroulant sur le même créneau horaire, soit encore l’organisation, en marge de la manifestation programmée, d’une épreuve réservée uniquement à la pratique familiale. Ils connaissent aujourd’hui tous les trois un succès équivalent et les expériences positives se multiplient au niveau départemental ou local.

Il faut également noter, en parallèle de ces différents concepts, la recherche permanente d’une transversalité des activités dans le but de satisfaire les envies diverses de tous les membres de la cellule familiale sur une unité de temps ou de lieu. Sont ainsi aménagés, au delà de la pratique sportive, des temps d’initiation à des activités artistiques, à des moments de formation et d’échanges qui vont permettre la satisfaction des besoins mais, surtout, contribuer à l’éducation globale du citoyen. Des collaborations naturelles entre l’UFOLEP et les autres secteurs de la Ligue de l’Enseignement (éducation, culture, vie fédérative) sont des éléments facilitateurs pour la mise en œuvre de ces projets.


Sur un plan quantitatif, la « cible famille » apparaît de plus en plus souvent dans les Plans Régionaux et Départementaux de Développement. 38 comités départementaux et 8 comités régionaux avaient déposé en 2002/2003 au moins un projet entrant dans cet axe de développement. Les contrats d’objectifs 2003/2004 dénombrent 40 comités départementaux (+2) et 11 comités régionaux (+3). Cette nouvelle progression indique clairement la pertinence des choix prioritaires opérés et des actions menées régionalement, départementalement ou localement. De plus, la participation lors des manifestations proposées, en particulier en ce qui concerne la multiactivité, est en nette augmentation.

Pour améliorer et faciliter encore la participation familiale, des aménagements ont également été réalisés dans l’environnement direct des manifestations. A l’initiative du « Groupe National Femmes », des garderies ont été ouvertes pour les petits, permettant ainsi au reste de la famille de pratiquer librement.

En marge des problématiques directement liées à la famille, l’UFOLEP mène des actions complémentaires sur les publics « jeunes », « femmes », « handicapés » et sur tous les « publics en difficulté », autant de domaines d’intervention qui renforcent son identité de « fédération référence » en matière de fonction éducative et sociale du Sport.
C’est d’ailleurs à ce titre que l’UFOLEP a été sollicitée à plusieurs reprises par la délégation interministérielle de la Famille dans le cadre de l’élaboration par Monsieur MACHARD de son rapport sur la pratique sportive des jeunes et leur engagement.

La problématique « famille » est également attaquée, au sein de l’UFOLEP par l’angle de l’engagement associatif, afin de créer une cohésion familiale autour de la pratique sportive. En effet, une priorité consiste à développer l’implication des parents des sportifs dans la vie des clubs dans le but de leur faire partager notre « autre idée du sport ». Il s’agit donc de créer des conditions facilitantes pour les parents et les jeunes dans la conduite de l’association grâce au développment d’une réelle vie associative autour d’un projet partagé, de modalités pratiques (horaires de réunion, lieux, contenus des réunions) moins contraignantes, de formations pour rendre confiants ces acteurs. Il s’agit aussi de développer la présence des pratiques sportives dans les moments post et péri scolaires comme les CEL ou les écoles ouvertes, recréant du lien familial. Il s’agit enfin d’encourager les projets inter associatifs qui permettront ces échanges inter générationnels riches et formateurs.


« Partenariats » départementaux ou locaux :

Les actions des comités départementaux à « cible famille » ou réservées à des publics spécifiques sont en très nette augmentation et ce phénomène entraîne des liens naturels de partenariat avec les CAF du fait de la poursuite d’objectifs communs. Ces liens, de plus en plus fréquents, impliquent des collaborations, au niveau départemental ou local, soit dans la préparation, soit dans le déroulement de manifestations.
C’est bien dans la convergence de ces liens, initiés au plan départemental ou local, avec les actions impulsées nationalement que le développement des actions en direction de la « famille » pourra s’intensifier encore dans l’avenir.


Alors que l’UFOLEP va établir le bilan de son premier Plan National de Développement (2001-2004) et que la réflexion est entamée pour la construction du deuxième (2005-2008), il paraît essentiel de prendre en compte les modifications du contexte général, et plus particulièrement l’évolution des besoins des citoyens en matière de pratique sportive.

La prise en compte des publics spécifiques, l’adaptation et la diversification des activités, le développement de la multiactivité seront autant de paramètres qui devront être pris en compte. Dans ce cadre, la famille et les pratiques familiales seront, sans doute encore plus qu’aujourd’hui, des cibles privilégiées qui permettront à l’UFOLEP et à la Ligue de l’Enseignement de poursuivre leur action éducative.

 



Afficher toute la rubrique

©2011-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site